Actualités

Au moment où l’on parle de l’hyper-industrialisation des services, de l’impact du numérique dans les organisations, et des associations du secteur social invitées à réviser leurs processus face à la contrainte budgétaire de leurs donneurs d’ordre, de nombreuses voix s’élèvent pour engager ces associations vers la mutualisation des moyens ou aller plus loin dans les rapprochements/fusions d’entités.


La réflexion stratégique apporte de telles solutions, mais doit d’abord s’attacher à mieux définir le périmètre des actions choisies et emprunter aux « approches de lean management » la bonne compréhension de ce qui relève du cœur de métier (pour nous, l’accompagnement de personnes lors de rendez-vous individuels) et de ce qui relève de l’activité support.


C’est ainsi qu’une autre solution stratégique doit être explorée pour se développer, c’est la spécialisation sur un métier parfaitement maîtrisé et conforme à l’ADN de l’association.


C’est le cas de S.A.M.P.S qui a engagé une refonte de son organisation depuis 3 ans, approfondi sa spécialisation sur l’accompagnement psychologique et revu son dispositif administratif en s’appuyant sur la numérisation / opérationnalisation de tout ce qui est en support de ses activités principales.


En proposant une réponse normée à plusieurs départements de France Métropolitaine, S.A.M.P.S apporte son savoir-faire méthodologique aux services insertion qui recherchent des prestataires efficients face aux contraintes budgétaires. Ce faisant, l’Association favorise son développement harmonieux et la poursuite de son projet associatif.


Les Départements, les Communautés d’Agglomération, les Villes ne peuvent oublier la souffrance psychologique qui se développe, mais doivent disposer de réponses opérationnelles et adaptées. L’association S.A.M.P.S rencontre, par ses choix stratégiques, les attentes de ses donneurs d’ordre.