Prise en charge

Accompagnement

qui sommes nous ? nous contacter

éditorial

Nous soutenons la démarche engagée par les deux présidents des Conseils Départementaux du Nord (Jean René Lecerf) et du Pas-de-Calais (Michel Dagbert) qui ont proposé au gouvernement un nouveau pacte financier pour trouver une solution à la réduction du « reste à charge » dans le financement du RSA.
Les deux départements sont en effet très exposés compte-tenu de leur sociologie.

L’axe majeur de cette proposition réside dans l’idée de la péréquation.

Les restrictions budgétaires importantes que génère cette impasse financière ont des conséquences très concrètes dans les programmes d’accompagnement de bénéficiaires du RSA en insertion sociale. Les acteurs qui portent ces actions sont eux-mêmes fortement concernés par la remise en cause des budgets confiés.

Cette crise oblige les acteurs à revisiter leurs pratiques, à moderniser leur gestion, à mieux manager les équipes; c’est une opportunité qui permettra une utilisation plus efficiente des deniers publics.

Ces contraintes nous ont ainsi permis de moderniser nos outils de suivi, qui sont maintenant en ligne et peuvent permettre à nos financeurs de suivre en temps réel notre gestion des accompagnements réalisés.

Pôle Emploi nous confie ses conseillers en Accompagnement Global

SAMPS s’est très tôt intéressé à la modalité de suivi renforcé mise en place par Pôle Emploi car elle introduisait la notion d’insertion sociale comme étant une problématique que portaient aussi les conseillers Pôle Emploi.
Si les départements ont mis en œuvre leurs dispositifs en interface de ceux de Pôle Emploi, force est de constater que ces dispositifs sont différents d’un département à un autre face à celui « unique » de Pôle Emploi.
Notre forte expérience de l’insertion sociale et notre connaissance des dispositifs différents selon les départements nous ont qualifiés comme les partenaires de Pôle Emploi pour sensibiliser leurs conseillers à l’inclusion/exclusion sociale et aux comportements adéquats à tenir face aux allocataires en grande difficulté. SAMPS déploie cette formation sur l’ensemble de la Région des Hauts de France

 

SAMPS un observatoire de la souffrance psychique en région

Les équipes de SAMPS qui rencontrent régulièrement les allocataires du RSA sont prêts à constituer des bases de données statistiques mesurant certains aspects de la souffrance psychique. Nous recherchons la collaboration avec des laboratoires de recherche qui souhaiteraient des passations de questionnaires.
Nous considérons notre mission comme pouvant apporter aux financeurs départementaux, et à la région des Hauts de France, et l’ARS, une meilleure connaissance des critères caractérisant la souffrance psychique.